Skip navigation
Amicale Spitfire
 Sommaire Technique |   Technical Index


Entrée du musée |  Moyeu avant | Front hub 

Tout à commencé par un bruit de sifflement provenant du train avant. Un petit coup d'oeil : Le disque de frein avant gauche est en contact avec l'étrier. L'ensemble disque-moyeu-roue s'est déplacé vers l'intérieur du véhicule. Il est vrai qu'à la fin de l'été le jeu axial de cette roue était très important et j'ai dû effectuer un léger resserrage à la main de l'écrou de roulement. Je ne me suis pas posé plus de questions et j'ai continué à rouler localement (environ 500km).
Je procède donc à l'échange des roulements : sans effet positif. C'est donc plus grave ! Chose curieuse, la bague extérieur du plus grand roulement n'est pas serrée dans son logement. Christophe Monté me fournit un train avant d'où je récupère un moyeu. Remontage des roulements dans le nouveau moyeu, cette fois ci les deux bagues sont serrées dans leurs logements et tout se remonte normalement. Bien entendu les disques et les plaquettes ont été changées.

Que s'est-il passé ?
J'ai tronçonné le moyeu pour comprendre. On constate que l'épaulement (flèche rouge) est très fortement maté, environ 2 mm de déplacement. D'où le contact disque/étrier.
Le plus important est la porté de roulement "1" qui présente un diamètre plus important que la partie "2" (normalement destinée à centrer la bague). La bague extérieur n'étant pas bloquée, elle a tourné, venant usiner l'épaulement.
Je tiens à revenir sur un principe du montage de roulement : La bague qui tourne par rapport à la charge doit être monté serrée (dans ce cas : la bague extérieure). On pourra toujours trouver des montages exotiques mais je ne pense pas que ce soit le cas de notre Spit.
Lors du changement de roulements il faut prendre garde à ce que ces bagues soient montées sans jeu. En cas de léger doute il doit être possible d'utiliser de la colle à roulement. Mais il n'y a pas de miracle ! Je ne connais pas l'historique complet de ma voiture. C'est donc difficile de déterminer exactement les causes de la destruction de la portée de roulement. On peut incriminer la qualité du métal, de la fabrication, des roulements mal montés, le jeu axial trop faible (écrou trop serré), l'oeuvre du temps...
Quoi qu'il en soit, sur les deux moyeux fournis par Christophe l'un d'eux présentait les mêmes symptômes en moins prononcés et sur la portée du petit roulement. Troublant, non ?

Patrick Simillon



Dernière modification 01/09/2018

Retour | Page d'accueil Amicale Spitfire