Skip navigation
Amicale Spitfire
La (première) Spitfire MKIV de Christophe Monte
Et maintenant une GT6 mk2 !!

Retour liste des dossiers


Il y a un an et demi, Jean-Yves, un de mes beaux-frères (passionné de DS), sachant que je souhaitais restaurer un jour une Spitfire, m'a mis en contact avec quelqu'un qui souhaitait se séparer de la sienne.

Le problème était qu'il avait commencé a la démonter en vue de la restaurer, mais devant l'étendue des travaux, il avait baissé les bras.

Je profitais de l'occasion pour lui faire une offre disons " osée ", n'étant pas pressé je lui proposait 3000 F.

Pas d'accord ce jour là, il me rappela 3 semaines plus tard, affaire conclue.

L'accord de Michel un ami carrossier pour m'épauler dans cette entreprise, ainsi que l'appui de Joël, un autre beau-frère pour la partie mécanique, m'ont beaucoup aidé à me décider. La motivation et le goût du bricolage ont fait le reste.

La restauration a été complète depuis le châssis, que j'ai acheté d'occasion, l'autre étant trop corrodé.

  • Ponçage a nu de tous les éléments de carrosserie
  • Tolerie : formage et soudure des tôles (seul les 2 bas de caisses ont été mis neufs)
  • Soudure a l'étain
  • apprêt phosphatant
  • apprêt polyester
  • Ponçage à la cale , masticage
  • Blackson dessous coque
  • Apprêt de finition
  • Peinture
  • Faisceau neuf
  • Remontage

La partie carrosserie restera pour moi la partie la plus difficile.

Sinon le changement des croisillons de cardans et transmission, et aussi le réglage de la carburation.

Je n'oublie pas non plus la mise en place des lèches-vitres... et bien sûr la difficulté de rangement du garage pendant les travaux. Ah ! la poussière aussi...

Toutes ces difficultés sont vite oubliées lorsque je prends la route pour la première fois à bord de ma Mk IV ! A noter que je n'avais jamais conduit de Spit auparavant. L'intimité de l'habitacle, la forme du capot, la position de conduite, les suspensions, l'Overdrive... tout est là pour nous apporter beaucoup de plaisir.

Les options : le hardtop, un arceau et l'overdrive. Les écarts par rapport à l'origine : un tableau de bord bois au lieu du plastique noir , l'accoudoir central de la 1500 et des sièges avec appuie-tête.

Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont aidé de près ou de loin pendant la restauration. A noter le site internet de l'Amicale qui m'a permis de glaner des renseignements, et d'acheter et vendre des pièces pour réussir cette restauration !

Christophe Monte


Bilan financier :
  • puzzle : 3000 F
  • châssis : 2000 F
  • poste à souder + ATAL : 2500 F
  • achats divers : 13 000 F
  • carrosserie : 13 000 F
  • peinture : 5000 F

Bilan temps passé : 750 H environ (500 H pour moi)











Et voilà le travail !

Page suivante : la GT6 mk2 de Christophe
Retour liste des dossiers
janvier 2002 - Amicale Spitfire - 29456 hits

Retour | Page d'accueil Amicale Spitfire