Skip navigation
Amicale Spitfire

Voyage Cap Nord | Amicale Spitfire

Au Cap Nord en Spitfire

Mardi - Svorkmo-Andalsnes - 280 km


Svorkmo-Andalsnes

On nous avait bien dit que le sud était pluvieux ! On pense avec nostalgie au temps magnifique que nous avons eu en Suède et en Finlande.

On passe par Sundalsera, ville de l'aluminium, la couleur du ciel est bien choisie aujourd'hui !




Comme Pôleth a fait des progrès fulgurants en norvégien, elle remarque un panneau en bord de route dans la région de Buggerstanda : "Helleringstinger".. Ce qui, comme chacun sait, indique un site préfhistorique et des gravures rupestres ! Nous descendons donc au bord du fjord, par un chemin très en pente à effrayer nos Spitfire, et on découvre effectivement un site étonnant, où nos ancêtres s'en sont donné à coeur joie sur des grands rochers plats et glissants. On reconnait des poissons, des bateaux, des rennes...

Cliquer pour agrandir

Oh, les belles gravures rupestres !
Comment ça on ne voit rien ? Cliquez pour agrandir !







Comme presque toujours dans les fermes, le bâtiment d'habitation est blanc, et les autres sont ocre rouge. Les toits sont parfois couverts de terre, sur laquelle pousse un abondant gazon ! Quand les bâtiments sont vieux ou pas entretenus, il y a même parfois des arbres ! Souvent ces maisons en bois sont vraiment grandes, elles ont l'air plus spacieuses que chez nous.




Le pique-nique est peu glorieux à Eidsvåg, nous nous abritons en bord de route sous l'auvent d'un bâtiment inutilisé...

Nous faisons un petit détour par Rødven pour aller voir son église ancienne "en bois debout".

C'est cet endroit que choisit le voyant de charge pour se rallumer, sur ma mk3 ! Ce n'est pas très amusant comme nouvelle : la dynamo que nous avions héroïquement trouvée en Suède, grâce à Odd Heddberg, vient apparemment de rendre l'âme à son tour !

Je continue pour l'instant à rouler, sans les phares jusqu'en fin de journée, au camping d'Andalsnes. Serait-ce la faute à ces sacrés phares, que nous allumons en permanence ? J'ai du mal à le croire, pourtant il est vrai que la première dynamo, en Suède, avait déclaré forfait après quelques jours de route phares allumés, et par la suite je roulais phares éteints. Depuis deux jours, confiant, je rallumais les phares... Les deux autres Spitfire sont équipées d'alternateurs, plus efficaces quand on consomme beaucoup d'électricité.

Il ne nous reste qu'une dizaine de jours à rouler, on choisit de ne pas réparer (c'est-à dire de ne pas chercher de dynamo). Ce n'est pas très grave, on changera de batterie tous les jours. Je roule en vidant une batterie, pendant que Pascal roule en rechargeant l'autre (merci Pascal !). En échangeant une fois par jour, et en roulant sans trop de phares, ça devrait tenir !

Eglise de Rødven

L'église de Rødven

Andalsnes

Ben oui, je suis suivi toujours par la même voiture !

Mjelva camping, Andalsnes

Retour | Page d'accueil Amicale Spitfire