Skip navigation
Amicale Spitfire

Voyage Cap Nord | Amicale Spitfire

Au Cap Nord en Spitfire
Traverser l'Allemagne


Vendredi
Liège-Travemûnde - 640 km
Traversée de l'Allemagne

On se lève tôt car l'étape du jour est longue. De plus nous avons une réservation de bateau ce soir à 21h, cela ne laisse pas beaucoup de marge de manoeuvre pour soigner une éventuelle panne... Et oui, on a beau connaitre nos autos et bien les entretenir, les avoir soigneusement préparées, il peut toujours se passer "quelquechose"... En plus je crois qu'on a toujours tendance à suspecter les voitures des autres, que l'on connait moins ! Mais je suis peut-être le seul à m'inquiéter, alors je n'en parle pas, mais bon, je respirerai mieux quand nous serons en Suède.

Nous commençons le trajet par la découverte du supermarché "Makro" local, pour quelques achats de dernière minute, dont une bouteille de Ricard. Nous voilà ensuite partis pour de bon, le groupe réuni sur la route, pour traverser l'Allemagne du sud au nord dans la journée. Nicole et André passent devant avec le camping-car, visible de loin ! L'allure est modérée pour une autoroute, 105 km/h d'après mon aiguille oscillante à mécanisme humain de détection moyennante.

A la première station-service Pôleth se jette sur ce qu'elle préfère en Allemagne : une saucisse géante, "bradwurst" dans le patois local. J'en profite pour constater que la consommation de la Spitfire est étonnamment faible, moins de 6 litres aux cent kilomètres ! C'est sans doute du à l'allure modérée et régulière sur l'autoroute. Les autres conducteurs de Spits confirment cette faible consommation. Nous sommes par contre un peu dubitatifs sur le carburant à choisir à la pompe : il est indiqué partout "bleifrei" (sans-plomb), dont deux variété de "super" baptisées "super 98" et "super-plus 98". Dans le doute nous remplissons au "super-plus 98", pas persuadés que ce breuvage contienne un additif remplaçant le plomb, comme dans le "super 97" vendu actuellement en France.

en Allemagne

Le camping-car devient un peu le "quartier général"

Nicole prépare la salade...

Les Allemands sont fidèles à leur réputation, ils conduisent vite mais bien, malgré un trafic très dense. Il y a de très nombreux poids-lourds, et les voitures ne ressemblent pas trop à celles que l'on voit en France : beaucoup de grosses berlines... allemandes, du haut de gamme rarissime chez nous, beaucoup de cabriolets Mercedes, de coupé BMW 850. On se sent un peu petit en Spitfire !

Autoroute à Hambourg

Dans la mk3 près de Hambourg
110 km/h, 3500 tours : il y a l'overdrive...

Nous arrivons finalement sans encombre et très en avance sur le "Scandinavienkai" à Travemûnde. A l'arrivée je remarque cependant que la voiture de Pascal a maintenant un ralenti très irrégulier, pour ne pas dire franchement patatoïde. Un peu inquiétant ça, il faudra voir demain ce qu'il en est, en espérant que ce ne soit qu'un fil de bougie débranché...

En attendant l'embarquement nous allons goûter les fameuses "bradwurst" sur le port de Travemûnde. Nous avions quelques deutschmarks retrouvés chez nous, mais au moment de payer la caissière refuse un des billets de 20DM, trop ancien. Devant nos mines embêtées, une cliente paie spontanément les 5DM qui nous manquaient, nous en sommes restés bouche bée, ayant à peine le temps de la remercier. On se pose mutuellement la question de savoir si pareil dénouement aurait pu se produire en France ou en Belgique.

Embarquement sur le Nils Olgersen

Du port nous voyons arriver notre paquebot, le "Nils Holgersson", et l'embarquement des voitures se passe sans problème. Nous étions un peu inquiets pour nos pots d'échappement, les rampes mobiles d'accès aux bateaux ne sont pas toujours très adaptées aux voitures basses... A bord pas de surprise, si ce n'est le bon confort des cabines "standard'. Nous quittons le port sous la belle lumière de la nuit tombante. On se croit un peu dans la série télé "la Croisière s'amuse" ! On rejoint les cabines pour se réveiller à 7h le lendemain en Suède, en vue du port de Trelleborg.

F.D.

Jean-Pierre et Pôleth

Retour | Page d'accueil Amicale Spitfire